Editorial

  • Henri Benoits
  • Robert Charvin
  • Anabelle Carol
  • François Cocq
  • Sophie Combe d'Alma
  • Claude Debons
  • Florence Gauthier
  • Georges Labica
  • Gilbert Marquis†
  • Serge Marquis
  • Jacques Michel
  • Michel Naudy
  • Danielle Riva
  • Christophe Ventura
  • Bruno Drweski
  • Hall Greenland
  • Dimitris Konstantakopoulos

UTOPIE CRITIQUE est une revue trimestrielle créée quelques années après l’effondrement de l’Union soviétique et de son Etat bureaucratique, par une petite équipe de militants issus à la fois du mouvement social et des courants communistes, trotskistes et socialistes de gauche, associés à des intellectuels, qui se reconnaissent, en commun, critiques de la réalité sociale et politique.

Partisans d’une « République autogérée », surtitre de la revue, ils se donnent la tâche de populariser cette perspective en participant au combat de chaque jour et de comprendre les différentes expériences révolutionnaires anti-capitalistes, leurs échecs et les leçons à en tirer. UTOPIE CRITIQUE favorise toujours l’unité des travailleurs et de l’ensemble du peuple pour un front unique anticapitaliste contre l’ennemi principal, de classe, rejetant tout sectarisme et opportunisme stérile.

Poutine a joué la diplomatie, il n'a pas été entendu, alors il a décidé de jouer un autre jeu, combien plus dangereux : la guerre. Il a pris le risque de perdre.

Ce qui se passe en Ukraine aujourd’hui, c’est d’abord le résultat de l’implosion de l’URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques) en 1991. L'Urss à l'origine ne fut pas un "empire" comme les autres, mais un résultat de ralliements à la Révolution bolchévique de 1917, ciment de cette Union. Créée en 1922, l'Urss a été placée sous la direction du parti communiste à Moscou et de Staline après la mort de Lénine en 1924).

On ne peut comprendre la « crise » Ukrainienne, ou la guerre avec la Géorgie par exemple, sans en revenir à un bref rappel historique de l’URSS.