Editorial

  • Henri Benoits
  • Robert Charvin
  • Anabelle Carol
  • François Cocq
  • Sophie Combe d'Alma
  • Claude Debons
  • Florence Gauthier
  • Georges Labica
  • Gilbert Marquis†
  • Serge Marquis
  • Jacques Michel
  • Michel Naudy
  • Danielle Riva
  • Christophe Ventura
  • Bruno Drweski
  • Hall Greenland
  • Dimitris Konstantakopoulos

« Cet arrêt brutal et assumé de la production provoque de tels changements – d’autant plus qu’il durera longtemps – économiques, mais aussi – ce que négligent les économistes – institutionnels, politiques, sociologiques, psychologiques, de sorte qu’il est impossible que tout « reprenne » comme avant. »

(Robert Boyer, les capitalismes à l’épreuve de la pandémie, la découverte, octobre 2020)

Le monde est fortement bousculé par une pandémie. Auparavant, seuls certains pays en développement étaient régulièrement touchés par des pandémies localisées, toutes aussi mortelles sinon plus. Plus ou moins rapidement des mesures sanitaires extrêmes étaient prises. Mais cela ne concernait que certaines régions du monde, loin de nous. Quand covid 19 est apparu en Chine, il a fallu quand même la mort d’un médecin « lanceur d’alerte » pour que la bureaucratie chinoise finisse par comprendre qu’il s’agissait là d’un nouveau type de coronavirus plus agressif que les autres. Elle a réagi en confinant la région du Wuhan, soit plus de 60 millions de Chinois en les obligeant à porter un masque. C’est, peu à peu, devenu le modèle dominant, à l’exception du Brésil et des Usa.

UTOPIE CRITIQUE est une revue trimestrielle créée quelques années après l’effondrement de l’Union soviétique et de son Etat bureaucratique, par une petite équipe de militants issus à la fois du mouvement social et des courants communistes, trotskistes et socialistes de gauche, associés à des intellectuels, qui se reconnaissent, en commun, critiques de la réalité sociale et politique.

Partisans d’une « République autogérée », surtitre de la revue, ils se donnent la tâche de populariser cette perspective en participant au combat de chaque jour et de comprendre les différentes expériences révolutionnaires anti-capitalistes, leurs échecs et les leçons à en tirer. UTOPIE CRITIQUE favorise toujours l’unité des travailleurs et de l’ensemble du peuple pour un front unique anticapitaliste contre l’ennemi principal, de classe, rejetant tout sectarisme et opportunisme stérile.